Les ventes mondiales des magasins comparables de McDonald's ont chuté de 3,4 % au premier trimestre

Entreprise
McDonald

Les bénéfices mondiaux des magasins comparables de McDonald's auraient chuté de 3,4 % au cours des trois premiers mois de l'année et ont continué de baisser alors que la pandémie obligeait les entreprises à fermer.

McDonald's a présenté son rapport du premier trimestre le jeudi 30 avril, constatant une baisse de 17 % des bénéfices des entreprises.

Les dirigeants s'attendent également à une baisse des ventes plus prononcée au deuxième trimestre qu'en mars malgré l'amélioration des tendances des ventes sur certains marchés.

Sur la base des données fournies par la société, son trimestre s'est terminé avec les chiffres suivants :

  • Chiffre d'affaires : 4,71 milliards de dollars américains [7,3 milliards de dollars australiens]
  • Bénéfice par action : 1,47 USD [2,30 AUD]

McDonald

Les actions de la chaîne de restauration rapide plongent au premier trimestre

Dans son rapport, McDonald's a estimé une baisse de 6% des ventes nettes au premier trimestre avec un bénéfice net consolidé à 4,71 milliards de dollars, citant des changements importants dans le comportement des consommateurs dus à la crise des coronavirus comme cause principale.

Son revenu net fiscal au premier trimestre a également plongé de 1,33 milliard de dollars (1,72 $ par action) à 1,11 milliard de dollars (1,47 $ par action). Les actions de la société ont chuté de 2,6% dans les échanges avant commercialisation.

Le directeur financier de McDonald's, Kevin Ozan, a d'une part rassuré que la chaîne de restauration rapide dispose de suffisamment de fonds et que l'entreprise a terminé le premier trimestre avec plus de 5 milliards de dollars en espèces.

De plus, la chaîne de restauration rapide a suspendu les rachats d'actions à la mi-mars pour préserver la liquidité. Ça aussi a réduit ses dépenses en capital prévues de 1 milliard de dollars en raison d'une réduction des ouvertures de magasins dans le monde et des rénovations de restaurants.

Le directeur financier a également partagé que la voie de McDonald's vers la reprise est encore incertaine et, malheureusement, dépend de nombreux aspects insolubles. Parmi les facteurs cités figurent le risque d'une deuxième vague d'infections à coronavirus, la disponibilité de kits de test et le contexte économique général.

La société aurait également retiré ses prévisions à long terme pour 2020 publiées en février dernier, citant les conditions instables de l'économie provoquées par la pandémie.

McDonald's prévoyait auparavant une croissance de ses ventes et de son bénéfice par action entre 3% et 15%.

Chute record des ventes mondiales des magasins comparables de 17 %

Dans une interview avec CNBC Crier dans la rue , le PDG de McDonald's, Chris Kempczinski, a souligné que la baisse des ventes est une situation pays par pays.

Les ventes trimestrielles des magasins comparables de McDonald's aux États-Unis sont restées presque stables après une contraction de 13,4 %. Jeudi, environ 99% des restaurants aux États-Unis sont ouverts mais n'offrent que des services de plats à emporter, de service au volant et de livraison.

L'entreprise a également modifié son menu pour rendre les opérations dans tous les restaurants plus pratiques.

McDonald

Les ventes des magasins comparables de McDonald's aux États-Unis de la mi-mars à la mi-avril ont également chuté de 25 %. Sur une note positive, les tendances des ventes sur le marché intérieur s'améliorent.

Les baisses, a expliqué Kempczinski, sont dues à l'évolution du comportement des consommateurs avec des routines interrompues et moins de transactions au petit-déjeuner.

En revanche, moins de la moitié des magasins des marchés exploités par McDonald's International, dont l'Espagne, la France et l'Italie, sont ouverts. Les ventes du segment des magasins comparables au premier trimestre ont reculé de 6,9%, qui ont continué de baisser en avril avec une baisse de 70%, la plupart des restaurants étant restés fermés.

L'activité des marchés sous licence de développement international de la chaîne de restauration rapide s'en sort également mieux avec 80% de ses restaurants toujours en activité malgré la crise sanitaire. Les ventes à magasins comparables des segments au premier trimestre ont diminué de 4,3 %, la plus faible des trois.

Images reproduites avec l'aimable autorisation de Andreas160578 /Pixabay, Modificateur de média /Pixabay, Michel Mozart /Flickr